"Nos passions possèdent leur propre sagesse, elles guident notre pensée ainsi que le choix de nos valeurs, et assurent notre survie." – Daniel Goleman

Archives de avril, 2014

Ces comptes de fée qui se finissent « trop bien »

Bonjour, Bonsoir,

Suite à une discussion sur le sens caché des histoires pour enfant, j’ai voulu en savoir plus sur ce que pense les adultes qui continue parfois sans même y réfléchir de raconter ces histoires qui ont bercer notre enfance et qui sont remplis d’éléments parfois troublant au point de se demander pourquoi une tel subtilité, et pourquoi ne pas en faire une fin logique ou encore pourquoi continuer à le raconter aux enfants ?

L’histoire raconté à un enfant est rempli de mots qui peuvent avoir un sens caché, tout comme les contes raconté aux enfants repris par le  très connu studio d’animation Disney dont la morale a été détourné et arrangé afin que les enfants ne soit pas confronté à une dure réalité.

Voici une vidéo du Bagel Studio qui illustre plutôt bien mes dires, âmes sensibles s’abstenir :

 

Déjà que les histoires originales sont dénaturées, mais leur morale est tout aussi surprenante, sur de nombreux sites des personnes se sont déjà questionner sur la morale version Disney et celle existante dans la version originale, si je devais cité ceux qui surprennent ce serai :

La Belle au bois dormant, dont dans la version Disney elle est réveillée par le baiser de son chevalier servant. Dans une version plus ancienne du compte le prince viole la princesse dans son sommeil, enfantant la Belle deux fois.

 

Ou encore Peter Pan, dans sa version Disney est un enfant très gentil, sympathique et joueur, cependant il est le seul à ne pas vouloir grandir, et étant chef d’un tribu d’enfants orphelins il leur impose de ne jamais grandir. Une de ses amis Wendy fini par grandir et rentré chez elle, déçu et blessé, Peter Pan s’en prend à Jane, la fille de Wendy qui à son tour grandira, et par la suite Peter Pan répète indéfiniment le cycle d’enlèvement d’enfants.

Et la liste est longue, les morales varies entre les versions Disney et les versions originales des contes.

Voici quelques liens vers les sites qui développe à leur façon la morale perçu entre l’originale et celle de Disney :

Meltybuzz (avec un article qui compile les titres changés pour en révélé la morale en quelques mots) : http://www.meltybuzz.fr/la-sombre-realite-des-dessins-animes-disney-a187785.html

Ou encore ce site dont la rédactrice dis les choses à sa façon plus ou moins drôle : http://www.madmoizelle.com/disney-morale-13575

 

Pourquoi continuer à raconter ces histoires, alors que le sens caché est parfois inapproprié pour les enfants, serais-ce juste parce que la grande majorité des adultes ne connaissent pas la vraie histoire ? Ou est-ce la mentalité qui a changé au cours de ces dernières années ? Peut-être devrai-t-on raconté l’histoire originale à un enfant afin qu’il soit face à une réalité pas facile ? Autant de questions qui se bousculent dans ma tête, et dont il est difficile de trouvé une réponse précise sur internet.


Hair Farm : Logiciel qui a du poil

Bonjour à toutes et à tous,

Cette fois, je vais vous parler d’un plugin pas très connu, dont j’ai fait la découverte récemment et qui mérite une grande attention, ce plugin en question se nomme Hair Farm, en occurrence un plugin fait pour tout ce qui concerne la simulation des poils. Bien que 3DS Max, Maya, Softimage, Cinema 4D, Blender et autres logiciels de modélisation 3D possède leurs propres outils de simulation du poil, ce plugin possède une particularité qui permet non seulement de facilité la génération du poil, de l’animé de façon réaliste mais surtout de gagner beaucoup de temps pour une qualité élevée.

Hair Farm, développer par Dr. Cem Yuksel,

 

Voici une vidéo de démonstration rapide sur un modèle de base :

 

Ainsi que la vidéo promo de Rayman Legend ayant utilisé le plugin :

 

Voir l’interview de l’équipe qui s’est occupé de faire la bande-annonce : http://www.3dvf.com/dossier-1063-1-making-of-trailer-rayman-legends-nki.html


La tendance Cross-over et Remake partie 2

Bonjour à tous, voici la suite de mes observations à propos des Remakes cette fois-ci :

Chose qui ne passe pas inaperçue, l’avalanche de remakes que nous subissons de la part d’Hollywood année après année, à croire qu’ils n’ont vraiment plus d’idées et misent sur la culture populaire pour faire des réadaptions aussi vieilles ou récente soit-elle afin de s’assurer un public large. La course aux adaptations de romans, jeux vidéo en films et vice versa se fait sentir chez Hollywood, en ce qui concerne la qualité des adaptations, on pourrait en faire tout un débat.

971855_564279033615623_934361604_n

Cependant, ces dernières années, Hollywood va chercher de plus en plus loin dans le temps, allant d’une réadaptation de Total Recall, en passant par Robocop, sans oublier Godzilla et annoncé plus récemment, les Tortues Ninjas et Hercules. Ressources d’idées épuisées ? Ou juste recherche d’un public nostalgique ? Les intentions du géant américain restent encore opaques, mais ce qui est sûr c’est qu’il rencontrent un autre problème, comme l’indique cet excellent article sur la  » Recette du blockbuster « , cette fameuse recette qui indique mot pour mot à quel moment doit se passé tel ou tel événement, exemple le catalyseur se situe toujours entre 10 et 15min du film, il est aussi vrai que le public est patient durant ce laps de temps et s’il ne se passe rien au-delà de ce temps, l’intérêt est décroissant et l’action semble lent voire plat, et l’ennuie peut s’installer selon le film que l’on regarde. Et inévitablement, l’impression de déjà vu bat de son plein gré, en utilisant à maintes reprises cette recette, le public connait déjà pratiquement à l’avance quel genre d’événement va se produire, ce qui gâche le plaisir et la surprise.

Les producteurs et réalisateurs tentent tant bien que mal d’attirer le public en faisant appel au jeu d’acteurs connus, exemple pour Godzilla (2014) avec Bryan Cranston célèbre acteur principal de la célèbre série américaine Breaking Bad (2008) et Malcolm (2000) ou encore Megan Fox actrice, mannequin bien connu qui va faire son apparition dans Tortues Ninjas (2014). Mais même si cette pratique semble fonctionner, dans mon cas, il s’agit d’un pur coup médiatique, et ce, quelle que soit la qualité du film.

Néanmoins, il y a déjà une prise de conscience du public, et si les choses continue sur cette lancé, le cinéma américain n’aura d’autre choix que de faire un effort de créativité sans suivre point par point « la Recette du blockbuster », parce qu’ un bon film selon moi doit être capable de me surprendre, sans pour autant gâcher les attentes d’autrui, quoique, avec un minimum de bouleversement scénaristique, cela ne peut qu’ attirer l’attention et la curiosité du spectateur lambda tout comme celui du cinéphile aguerri .


FumeFx : Qui a dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu ?

Bonjour, bonsoir,

 

C’est avec plaisir que je vous retrouve pour parler d’un autre plugin 3D, FumeFx. Certains d’entre-vous l’aurons deviné, d’autres non, FumeFx est un plugin créer spécialement pour la génération du fumée, feu et explosion en 3D. FumeFx, plugin développé par la Sitni Sati, fondé en 1999, avec des recherches approfondies sur les phénomènes naturels le plugin est né. Il réussit rapidement à faire ses preuves grâce à sa stabilité, sa qualité, sa fluidité et sa flexibilité sur n’importe quelle plateforme. De grandes entreprises d’effets spéciaux l’ont très rapidement adopté, tout comme une poignée de particuliers.

Sitni Sati propose aussi d’autres plugins non pas indispensables, mais utiles tel que :

 

– Afterburn (pour générer nuages réalistes, fumée pyroclastique, poussière, effets des explosions, etc.)

 

– Dreamscape (pour la création de paysages réalistes, marins, ciel, nuages, éclairage extérieur, etc.)

 

– Enlight (pour gérer les éclairages)

 

– et ScatterVL Pro (pour modifier les aspects de la lumière volumétrique.)

 

Disponible pour Autodesk 3DS Max et Autodesk Maya, FumeFx devient un plugin de choix sur les plateformes les plus connues du monde de la 3D.

 

Voici une vidéo qui donne un aperçu rapide de FumeFx :